Objectif 2 : une culture émancipatrice et citoyenne pour toutes et tous

Le secteur culturel est un des secteurs les plus exposés à la crise du COVID 19. Période phare pour les productions culturelles, les annulations en masse des événements culturels de l’été ont un effet domino. L’écosystème culturel lyonnais comme partout ailleurs en France est structurellement fragile. Dans ce temps de pause pour les personnes restées confinées, la culture a aussi prouvé à quel point elle était précieuse pour apaiser une société astreinte à ralentir. De fait, il est primordial que les pratiques d’épanouissement individuelles ou collectives, qu’elles soient artistiques, éducatives ou sportives ne soient pas les sacrifiées de la gestion post-crise

Création d’un fonds de soutien à la culture

Nous apporterons un soutien économique et financier par la création d’un fonds d’urgence à hauteur des pertes envisagées par les acteurs culturels publics ou privés (estimé à quatre millions d’euros).

Nous voulons ainsi permettre la continuité des projets et renforcer les liens avec les publics que la crise aura le plus distanciés.

Nous devons rompre l’isolement et favoriser la solidarité en favorisant les propositions culturelles pour les personnes les plus touchées par la crise.

Garantie d’un niveau de rémunération décent aux artistes

Afin d’éviter la précarisation des artistes, notamment celles et ceux qui se produisent dans les bars et restaurants de la ville, nous adhérerons au GIP Cafés Cultures.

Ainsi, artistes et technicien·ne·s pourront se produire dans de bonnes conditions, avec un salaire garanti, contribuant aussi à l’animation des quartiers et mettant en valeur leurs singularités.

Développement d’une offre culturelle dans l’espace public (hors rassemblements massifs)

La culture doit se réinventer et s’adapter au nouveau contexte. Nous utiliserons l’espace public pour le transformer en un espace de créativité et de partage.

Nous favoriserons notamment les cinémas en plein air, les expositions de rue, les concerts et spectacles en jauge évidemment restreinte.

Pour soutenir ces initiatives, nous aurons un plan ambitieux de commande participatif d’art public pour créer des parcours traversant les villes.

Réinventer la Fête des Lumières

Cette année la Fête des Lumières sera particulière, emplie d’émotions. Nous complèterons la programmation sur cinq jours et cinq nuits pour rendre hommage aux personnels soignants, celles et ceux qui auront été en première ligne pendant cette crise. Des initiatives participatives pourraient aussi être soutenues à l’échelle des arrondissements afin de renforcer la dimension citoyenne, écologique et solidaire de la Fête. Nous pérenniserons cet élan pour que les citoyen·ne·s puissent se réapproprier la Fête des Lumières.

Élaboration d’un plan d’action d’éducation artistique et culturelle dans les écoles primaires

Et également avec les collèges en lien avec la Métropole. Des parcours de pratique artistique et culturelle seront proposés en temps scolaire et des résidences d’artistes seront implantées dans les quartiers prioritaires, afin de toucher le maximum d’enfants. (Voir objectif 11 la ville à hauteur d’enfants)

Étude de l’amplification des horaires d’ouverture des structures culturelles publiques

Notamment des bibliothèques et du réseau de lecture publique.

Mise à disposition aux artistes émergents de davantage de lieux de production

Notamment de friches dans le cadre de l’urbanisme transitoire et encouragement des résidences d’artistes dans les quartiers prioritaires.

Simplification de l’accès aux personnes isolées et vulnérables aux établissements culturels

Nous encouragerons les partenariats avec les associations en lien avec ces publics et en mettant à leur disposition des moyens de mobilités.

Étude des opportunités de création de nouvelles structures d’éducation populaire avec les habitant.e.s

Notamment des Maisons des Jeunes et de la Culture, dans le 3ème et le 7ème arrondissements et renforcement les moyens des MJC pour favoriser les projets citoyens.

Sanctuarisation du budget culturel

Nous affirmerons la culture dans sa dimension de service public : renforcement du fonds d’intervention culturelle pour soutenir les jeunes équipes de création, les innovations culturelles et la culture de proximité.

Organisation des états généraux de la culture

Nous réunirons les Lyonnais·e·s, les professionnel·le·s et responsables publics pour favoriser l’innovation, la création et l’équilibre territorial des arts et de la culture. Ces états généraux auront vocation à se prolonger en une structure pérenne, lieu de suivi et d’échange avec la nouvelle municipalité.

Partagez ces informations avec vos relations :