Objectif 7 : sécurité et tranquillité pour toutes et tous

La question de la sécurité et de la tranquillité publique doit être abordée avec humilité et bienveillance pour s’engager sur un sujet qui répond à une attente objective des habitant·e·s. Le confinement a créé de nouveaux conflits, et un sentiment d’insécurité auxquels il nous faut répondre. La situation que nous vivons, si elle touche chaque citoyen·ne directement, touche aussi ceux qui sont en première ligne dans le cadre de leurs missions de service public : la police municipale de la ville de Lyon. C’est à l’aune des propositions de notre programme, que nous répondrons à la fois aux attentes des habitant·e·s et victimes, au besoin de répondre judiciairement aux délinquants, et aussi aux modalités de mises en œuvre de la mission de sécurité publique de la police municipale.

Relocalisation des postes de police municipale de proximité

Nous renforcerons la présence quotidienne des policiers municipaux et nous leur donnerons davantage de visibilité et de mobilité. Cela passe par l’implantation dans tous les quartiers d’antennes de police municipale. Nous couplerons également la présence policière par l’action de médiateurs ou d’éducateurs de rue, afin de prévenir les troubles, et d’accompagner au mieux les jeunes qui en ont besoin.

Renégociation du contrat local de sécurité (CLSPD)

Nous engagerons un dialogue avec l’État afin d’adapter les forces de l’ordre présentes dans la ville selon les besoins des arrondissements. Les missions de la police nationale et de la police municipale doivent être plus distinctes et claires afin de gagner en efficacité. Nous ferons également évoluer la formation initiale continue des policiers pour faciliter les relations avec la population ou pour les sensibiliser à la gestion des violences intrafamiliales par exemple.

Augmentation des effectifs de la police municipale

Nous augmenterons les effectifs de la police municipale d’au moins 20 agents durant le mandat. De plus, afin d’adapter l’intervention des forces de police, nous renforcerons la brigade cycliste. En effet, nous devons repenser la mobilité dans la ville afin de respecter les règles de distanciation sociale, sans accentuer la pollution de l’air. Dans ce cadre-là, la police municipale doit également s’adapter, et adopter les modes de déplacements propres, rapides et habilités à se déplacer dans les zones restreintes aux véhicules à moteurs.

Création du Conseil Lyonnais de la nuit

En lien avec la Charte de la vie nocturne, ce conseil permettra la médiation entre acteurs pour des enjeux liés aux activités commerciales nocturnes, mais aussi aux troubles de l’ordre public. Chaque arrondissement aura un Maire de la nuit afin de solutionner ces problèmes au plus proche des habitant·e·s. Dans ce cadre-là, nous envisageons des « Chartes localisées » (Docks, Berges, Gerland…) selon les problématiques et les acteurs concernés. Le Conseil de la Nuit prioritisera une représentation citoyenne plurielle et renouvelée, allant au-delà des associations généralement sollicitées par l’exécutif.

Diagnostic de l’efficacité du dispositif de vidéosurveillance

Le dispositif vidéosurveillance sera adapté en fonction des conclusions tirées.

Mise en place de la vidéo-verbalisation

À la fois statique et sur véhicule, afin de sanctionner les infractions routières, et certains stationnements.

Mise en place d’un dispositif d’alerte dans les transports en commun

Il est urgent de réagir : 100% des femmes ont déjà été harcelées dans les transports en commun. Nous mettrons en place un dispositif d’alerte, en lien avec le SYTRAL, pour lutter contre les agressions sexistes et sexuelles. Nous préconiserons la mise en place généralisée de « l’arrêt sur demande » dans les transports en communs de surface.

Diagnostics nocturnes de voirie réalisés avec des femmes pour identifier les lieux nécessitant des aménagements

Formation de la police aux risques d’agressions liées à toutes les discriminations

C’est-à-dire contre les discriminations sur l’apparence, la religion, les préférences sexuelles, l’origine, l’âge…, notamment homophobes et transphobes, et information de la population sur les lieux d’écoute en cas d’agression. Le constat des agressions fondées sur les discriminations est alarmant. Par exemple, très peu de victimes d’agressions homophobes vont jusqu’à porter plainte. 20% portent plainte, 27% signalent les faits aux forces de l’ordre et 19% ont recours aux associations (selon l’étude réalisée en 2019 par l’Institut français d’opinion publique).

Renforcement des mesures pour garantir la tranquillité des riverain·e·s face à la pollution sonore et visuelle

Nous travaillerons en partenariat avec l’observatoire métropolitain du bruit, Acoucité. La pollution sonore, par exemple, peut faire perdre de 10 mois à 3 ans de « vie en bonne santé ».

Conception des aménagements urbains, notamment de la voirie, de manière à assurer la sécurité de toutes et tous

À titre d’exemple : les abords d’école rendus piétons permettront un accès sûr pour les enfants et faciliteront leur autonomie pour se rendre seuls à l’école (voir objectif 11 la ville à hauteur d’enfants).

Dispositif pour garantir l’accompagnement, la sécurité, la santé, des personnes qui vivent de et dans la rue

Nous soutiendrons notamment les acteurs associatifs qui suivent au quotidien les personnes prostituées. Nous veillerons simultanément à prendre en compte les préoccupations des populations riveraines afin que la gestion sociale et humaine des personnes concernées soit acceptée de tous.

Mise en place de lieux d’accueil institutionnalisés permettant d’organiser les activités professionnelles « informelles »

Par exemple les activités de mécanique qui s’exercent aujourd’hui dans la rue.

Organisation de moments d’informations dans les écoles primaires

Ces évènement permettront de sensibiliser au plus tôt les enfants sur les thèmes du bien vivre ensemble, de l’apaisement des relations humaines, de la sécurité etc. avec l’aide des acteurs institutionnels de la tranquillité publique et de la sécurité.

Partagez ces informations avec vos relations :