programme du 3ème arrondissement

la carte du 3ème arrondissement

un 3ème humaniste et audacieux

un 3ème apaisé et végétalisé

les mesures phares

Commerce local

Nous soutiendrons le commerce local, par exemple sur la rue du Dauphiné sur toute sa longueur, le cours Richard Vitton ou encore la route de Genas. L’implantation de nouveaux commerces sera notamment favorisée dans tous les quartiers à l’est de la voie ferrée (par exemple soutien à des magasins bio dans l’alimentaire)

L’accès à l’ensemble des commerces sera facilité pour les modes doux (élargissement des trottoirs, accès et stationnement vélo…).

Développement des composteurs

Nous multiplierons les composteurs de quartiers partout où cela est possible et nous continuerons d’encourager l’installation de composteurs en pied d’immeubles ainsi qu’en extérieur de maisons individuelles.

Développement d’une information exhaustive et actualisée des composteurs de quartier et composteurs collectifs.

Soutien à l’ensemble des démarches de réutilisation
  • appui au village associatif du SPLIF (Site Polyvalent d’Insertion et de Formation) rue Girié
  • création de deux ateliers de réparation et/ou auto-réparation vélo (actuellement il n’y a aucun atelier dans l’arrondissement).
  • création d’une recyclerie/ressourcerie
Constructions de nouveaux équipements sportifs

Ouverture d’un nouveau gymnase (dans le quartier Dauphiné Sans Souci près de l’esplanade Mandela), et rénovation des gymnases actuels (un diagnostic sera lancé dès les premières semaines).

La diversité des sports proposés sur les stades municipaux sera encouragée.

Réorientation du projet Part Dieu

En faveur des logements et des équipements publics pour le transformer en quartier à vivre. Les ambitions du projet à échéance 2030 sont en contradiction avec les attentes des habitants (+ 40 000 nouveaux emplois, nouvelles tours, nouveaux parkings, nouveaux aménagements pour les voitures…). Nous proposons d’agir sur plusieurs aspects du projet :

– limitation du nombre de nouvelles tours (= constructions de plus de 35m) et globalement de la construction de bureaux (qui sera en revanche privilégiée sur d’autres zones de la Métropole afin de rétablir un équilibre).

– construction de logements sociaux : le 3eme arrondissement est en dessous de l’obligation légale imposant 25% de logements sociaux. Nous proposons que la construction des prochaines opérations immobilières comporte entre 30 et 40% de logements sociaux, en y incluant une offre de logement très social

– nouveaux équipements publics : nouvelle école et nouvelle crèche.

– gare Part Dieu, Noeud Ferroviaire Lyonnais : opposition au projet de gare souterraine en raison du coût et des risques encourus pour la nappe phréatique. Nous défendrons un aménagement en surface.

– développement des aménagements piétons/vélos, en réduisant progressivement la place offerte à la voiture (voirie et stationnement). Cela permettra également de végétaliser nos rues. Exemples concrets d’aménagements que nous proposons :

  • Rue Bouchut : nous reviendrons sur l’ouverture prévue aux voitures afin de créer une forêt urbaine. Nous conserverons les arbres situés derrière la cité administrative.
  • Tunnel Pompidou (passage sous la voie ferrée) : ce passage accueillera des accès à la gare et aux quais. Nous souhaitons qu’il soit réservé aux piétons, vélos, et bus.
  • Projet de parking souterrain Béraudier réduit à 2 niveaux (au lieu de 4) et réservé aux vélos, taxis et dépose minute (au lieu des 1000 nouvelles places de stationnement prévues).

Végétalisation de l’ensemble de l’arrondissement, passant notamment par les projets suivants
  • Création de trames vertes entre les parcs de l’arrondissement
  • Esplanade Mandela : forêt urbaine (sur le modèle du parc Blandan)
  • Une partie de la rue Bouchut deviendra un parc en lieu et place du projet actuel de voirie automobile
  • Rue Moncey : création d’une véritable trame verte
  • Place Ferrandière : transformation du square en parc
  • Esplanade Dauphiné Lacassagne et poursuite de la végétalisation Avenue Lacassagne (notamment entre rue Roux-Soignat et rue Trarieux)
  • Place du Château : piétonisation/végétalisation du cours Eugénie
  • Cours Richard Vitton et Route de Genas, deux rues densément peuplées et très minérales.
  • Place de Francfort : végétalisation à renforcer
  • Place Charles de Gaulle (auditorium) : conservation des arbres, renforcement de la végétalisation
  • Esplanade du château Sans Souci
Passage de l’ensemble de l’arrondissement en zone 30 (hors grands axes)

Prioritairement aux abords des creches, écoles et lieux de vie (ex : rue Rochaix qui accueille une creche et un campus, rue Feuillat avec l’école Charles de Foucauld et le campus E. Cohl / SEPR)

Zéro artificialisation autour de la clinique Trarieux

Nous réétudierons le projet de l’ex-clinique Trarieux suivant le principe pas de nouveaux logements sur les surfaces naturelles du terrain.

Transformation intégrale de la route de Genas

Ce grand projet associant Lyon et Villeurbanne se donne comme objectif de requalifier entièrement cet axe, avec un apaisement du trafic, un élargissement des trottoirs, la réalisation d’un site propre pour un bus à haut niveau de service ou un tramway ainsi qu’une végétalisation et un aménagement cyclable.

Fin des “autoroutes urbaines”

En 2026, il n’y aura plus d’axe comportant plus de 2 voies dans l’arrondissement. Nous proposons le réaménagement de plusieurs axes importants au profit d’aménagements cyclables et piétons : 

  • Bd Vivier Merle : réduction à deux voies, réalisation d’aménagements cyclables, végétalisation
  • Rue Paul Bert : passage à 2×1 voie entre Garibaldi et rue de la Villette, réalisation d’aménagements cyclables, végétalisation
  • Rue Flandin : réduction à une voie voiture, et double sens cyclable séparé des voitures
  • Rue de Bonnel :  réduction du nombre de voies (2 voies comme pour Garibaldi)
  • Avenue Lacassagne : passage à 1 voie voitures entre rue Flandin et rue du Dauphiné, avec couloir de bus ouverts aux vélos
  • Esplanade Dauphiné Lacassagne : réaménagement avec un itinéraire lisible pour les cyclistes pour respecter la priorité aux piétons
  • Rue Feuillat : aménagement cyclable tout le long
  • Rue du Dauphiné : passage à sens unique entre le carrefour avec Lacassagne et les maisons neuves afin d’y mettre un aménagement cyclable et de végétaliser
  • Route de Genas (couplé à un projet d’infrastructure transport)
  • Quai Augagneur : passage à 2 voies pour élargir la piste cyclable
  • Rue Garibaldi : fin de la requalification (suppression de la dernière trémie) et passage à 2 voies (direction Nord Sud)
  • Rue de la Part Dieu : transformation en vélo-rue (accès voitures seulement pour les riverain
Piétonisation
  • Mise en place d’une piétonisation temporaire ou permanente aux abords des écoles (expérimentation dès les premiers mois sur une ou deux écoles de l’arrondissement). Exemples : école Meynis,…
  • Expérimentation de la piétonisation temporaire dans plusieurs quartiers de l’arrondissement, après concertation avec les habitants : rue Paul Bert, Boulevard Deruelle, cours Richard Vitton, cours du Dr Long…
  • Éclairage esthétique des tunnels sous les voies pour augmenter le sentiment de sécurité des piétons.
  • Elargissement des trottoirs et zones piétonnes sur des axes commerçants (ex : Cours Richard Vitton depuis la rue camille jusqu’à la place ronde)

Dans les co-propriétés et structures accueillant du public qui ne sont pas équipées, soutenir la création d’espaces sécurisés pour garer vélo/trottinettes (locals vélo, abris dans cours d’immeubles, cours de récréation…)

Création d’une MJC dans le quartier Villette Paul Bert ou Dauphiné Sans Souci

En parallèle création d’Espaces de Vie Sociale (associations agréées et financées par la Caisse d’Allocations Familiales) afin de créer un réel maillage social de proximité et pérennisation de l’antenne Part Dieu de la Maison Pour Tous des Rancy

Accès à la nature dans les écoles

Chaque école doit disposer d’un accès officiel à un espace vert significatif permettant de renforcer l’éducation par la nature. Intégration de potagers, d’arbres fruitiers voire de ruches là où c’est possible et recommandé par les spécialistes. Débitumisation et végétalisation des cours d’école.

Création de nouvelles crèches et de Relais d’Assistantes Maternelles

Création de nouvelles écoles et rénovations des écoles existantes
  • Construction ou agrandissement des écoles existantes (par exemple l’école Pompidou). Besoins identifiés notamment dans les quartiers Part Dieu et Villette Paul Bert.
  • Rénovation des écoles existantes : il s’agit notamment des écoles Mourguet et Pompidou, qui souffrent d’un mauvais état.
Implantation de commodités publiques et de nouveaux mobiliers urbains

Toilettes publiques, points d’eau, mobilier urbain divers (bancs, chaises…), panneaux d’informations de la Mairie (pour associations, collectivités, vie de quartiers). Ces commodités sont aujourd’hui trop rares dans l’arrondissement.

Réalisation d’un diagnostic “accessibilité” (incluant le Facile à Lire et à Comprendre – FALC) pour en faire un arrondissement “handi accueillant”.

Soutien aux différentes démarches d’inclusion et aux animations de quartiers
  • Encourager les partenariats et événements associant les EHPAD, maisons de retraites avec les écoles, associations d’étudiants, associations culturelles, dans le but de développer le lien intergénérationnel.
  • Encourager et soutenir par des budgets plus significatifs les animations portées par les collectifs et les conseils de quartier.
  • Encourager les projets culturels collectifs entre associations et établissements éducatifs (ex : Avenue Lacassage, on pourrait appuyer la création d’une déambulation artistique avec une ponctuation d’oeuvres ou de fresques le long de l’avenue avec un partenariat avec l’Ecole Emile Cohl, la bibliothèque Lacassagne, le collège G. Dru et le Lycée Charles de Foucauld, lien avec la fresque Transport, jusque vers les hôpitaux Desgenette et Vinatier).
  • Accompagnement au changement de pratiques : Un des freins pour passer à la mobilité quotidienne à vélo est la peur de rouler en circulation, surmontable par des cours de vélo en circulation. Il faut donc soutenir les vélo-écoles existantes et en essaimer de nouvelles, pour différents publics.
Démocratie participative

Renforcement des dispositifs de co-construction sur les projets d’arrondissements. Mise en place en lien avec la mairie centrale et avec les autres arrondissements d’une plateforme numérique d’initiative citoyenne dans laquelle chacun pourra proposer un projet, à partir d’un certain nombre de soutiens les services de la mairie d’arrondissement veilleront à son instruction.

Un dispositif sera mis en place en parallèle dans les services de la ville pour accompagner les personnes n’ayant pas accès au numérique.

Redonner voix au Comité d’Initiative et de Consultation d’Arrondissement avec l’ensemble des structures de l’arrondissement (associations, collectifs, conseils de
quartier, comités d’intérêts locaux, conseils citoyens).

Une attention particulière sera portée au quartier Moncey, afin d’accompagner les habitants dans la réappropriation leur quartier et la co-construction de son devenir.

l’équipe du 3ème arrondissement

Grégory Doucet

Directeur des opérations Afrique ouest dans une grande ONG internationale, Grégory Doucet a dédié une grande partie de sa vie professionnelle à l’humanitaire.

Séduit par la ville lumière il y a 10 ans, son engagement trouve racine dans l’écologie, une écologie audacieuse, apaisée et humaniste qu’il compte bien mettre au service de Lyon.

– Avec Véronique Dubois Bertrand, 2ème tête de liste

l’actualité du 3ème arrondissement

Partagez ces informations avec vos relations :