programme du 7ème arrondissement

les mesures phares

Une coulée verte du Parc Gerland au Parc Blandan poursuivie jusqu’au Parc de la Tête d’Or

Cette coulée verte constituera un corridor écologique pour préserver la biodiversité urbaine. Elle mêlera les espaces dédiés aux modes doux (comme le vélo, la marche), la végétalisation massive et la débitumisation de certains espaces.

Elle associera ainsi : plantations d’arbres, jardins partagés, cours d’écoles débitumisées, mini places ombragées, zones de végétalisation des trottoirs peu fréquentés.

Rendre la végétalisation du 7ème arrondissement facile pour tout le monde

Ceux qui s’engageront dans la végétalisation de leur rue, encadrée par une charte d’engagement. Elle facilitera la mise en potagers des jardins résidentiels avec une aide logistique. Dans la continuité des jardins fruitiers de Gerland, elle permettra la plantation de vergers en ville. Les fruits pourront être récoltés et consommés par les habitantes et habitants.

Réaménager les cours d’écoles et bien penser les nouvelles

Nous ferons des cours d’écoles et de collèges des îlots de fraîcheur en cassant le bitume, plantant des arbres et arbustes et en y créant des potagers. Nous expérimenterons les poulaillers à l’école, entretenus par les services municipaux (et non les personnels d’école).

Agriculture urbaine dans le 7ème arrondissement

Nous aménagerons des espaces de maraîchage et favoriserons la présence de petits animaux de ferme et de basse-cour aux parcs de Gerland et Blandan pour sensibiliser à l’agriculture durable et créer du lien social. Nous soutiendrons les bergeries urbaines. Pour se connecter au vivant et créer des emplois en maraîchage urbain, nous développerons le maraîchage sur les toits, qui est mis en œuvre avec succès dans plusieurs villes de France.

Deux forêts urbaines pour le 7ème arrondissement

Les forêts urbaines sont un moyen supplémentaire d’atténuer les effets de la canicule et de préserver des écosystèmes précieux. Nous en implanterons deux, misant sur des essences adaptées à l’évolution du climat, au cœur du parc Blandan et dans le quartier Pré Gaudry.

Rendre le 7ème arrondissement 100% « marchable »

La marche à pied sera facilitée dans l’arrondissement grâce à un plan piéton. Les trottoirs seront sanctuarisés, accessibles à toutes et tous en respectant notamment les normes pour les personnes à mobilité réduite et personnes âgées. Les intersections seront sécurisées et les trottoirs libérés des trottinettes et vélos. Par ailleurs, des zones piétonnes seront développées dans le prolongement de la piétonnisation de la presqu’île. Les zones à piétonniser seront déterminées en lien avec les habitantes et habitants, notamment autour de la rue de Marseille, la rue Marcel Mérieux et la place Saint-Louis.

Pour un 7ème arrondissement apaisé, libéré de la voiture

Les autoroutes urbaines comme la rue Garibaldi ou le boulevard des Tchécoslovaques seront réaménagées en boulevards urbains végétalisés avec de larges trottoirs, des voies cyclables et des couloirs de bus. Des aménagements seront faits autour de chaque collège et chaque école pour une arrivée plus sûre, moins bruyante et plus respirable des élèves. Verbalisation et vidéo-verbalisation des infractions routières (stationnement et circulation sur les voies cyclables, respect des sas vélo et des passages piétons) seront généralisées.

Rendre le 7ème arrondissement 100% cyclable

A Lyon, depuis dix ans, l’usage du vélo progresse de plus de 10% par an. Le 7ème arrondissement participe pleinement à cette explosion du trafic cycliste, malgré un manque criant d’infrastructure.

  • Les zones 30 et les double-sens cyclables seront généralisés dans tout l’arrondissement, de même que les cédez-le-passage cyclistes.
  • Nous démultiplierons le nombre d’arceaux vélos dans l’arrondissement en les installant à chaque intersection et nous développerons l’offre de stationnement sécurisé. Des espaces de stationnement pour les trottinettes seront créés.
  • Le 7ème  arrondissement accueillera une partie du Réseau Express Vélo. Notre arrondissement compte aujourd’hui très peu de pistes cyclables sécurisées et confortables, qui seules permettent aux cyclistes une qualité de déplacement à la hauteur de leurs attentes. Nous créerons des aménagements sécurisés, confortables, végétalisés et clairement séparés du trafic automobile ou empruntant des rues où les cyclistes et les piétons seront prioritaires. Ces aménagements se feront notamment : cours Gambetta, rue Garibaldi (poursuite du projet) pour relier Blandan à la Tête d’Or, quai Claude Bernard et avenue Leclerc pour relier Gerland à la Tête d’Or, avenue Berthelot, rue de l’Université et sur la partie sud de l’avenue Jean Jaurès.
  • Nous accompagnerons la pratique du vélo dès l’enfance en proposant l’apprentissage du savoir rouler et les indispensables du code de la rue à l’école et au collège.
Le choix des transports en commun pour le 7ème

Notre arrondissement est bien desservi par les TCL. Tout sera mis en œuvre pour un service fiable et régulier des différentes lignes. De nouvelles lignes pourraient desservir notre arrondissement, notamment une ligne T8 qui relierait Vaulx-en-Velin à Gerland en passant par Vénissieux et Saint Fons.

Deux nouvelles passerelles piétons / vélos pour le 7ème arrondissement

Deux nouvelles passerelles verront le jour : la passerelle des Girondins qui reliera le quartier des Girondins (Gerland) à la confluence et une passerelle reliant le parc de Gerland aux berges de l’Yzeron à Oullins.

Encourager la vente de produits locaux dans le 7ème arrondissement

 Plusieurs lieux pour une alimentation saine, biologique et locale existent dans  le 7ème. Néanmoins, le sud de l’arrondissement est moins bien doté que le nord. Nous encouragerons l’installation de points de vente de produits locaux (AMAP, marché de producteurs, vente directe, supermarché coopératif…) répartis dans tout l’arrondissement.

Alimentation durable : soutenir les structures à dimension sociale

Un soutien sera apporté aux initiatives favorisant l’accès de tous et toutes à une alimentation durable notamment via la pratique de l’achat commun et les épiceries solidaires et collaboratives. Ce modèle propose une belle alternative pour les étudiants, retraités et personnes à faibles revenus.

Du bio et local dans les cantines des écoles et collèges du 7ème arrondissement

Nous fixons l’objectif d’aliments 100% bio et 50% locaux dans les cantines de l’arrondissement sans surcoût pour les familles. Pour chaque projet d’école nous étudierons la possibilité d’installer une cuisine permettant aussi d’accueillir des ateliers pédagogiques. Une alternative végétarienne sera proposée chaque jour. Des partenariats pourront être organisés avec les autres lieux de restauration collective de l’arrondissement (CROUS, lycées…).

Réduction de 50% des déchets incinérés à Gerland

De nombreuses solutions locales existent pour réduire nos poubelles et atteindre l’objectif zéro déchet, zéro gaspillage. Le budget de prévention des déchets sera multiplié par 5.

Voir nos mesures métropolitaines sur les déchets.

D’abord on répare…ensuite on réemploie !

Nous soutiendrons et assurerons la pérennité des ateliers de réparation, réemploi et conciergerie de l’arrondissement. Ils seront placés à des endroits stratégiques sur l’ensemble de l’arrondissement, ainsi les habitantes et habitants pourront faire réparer leurs objets et trouver des articles de seconde main.

Chaque habitante et habitant du 7ème aura une solution pour ses biodéchets

Nous multiplierons les composteurs dans l’espace public et inciterons les particuliers à y recourir. Ces biodéchets nous serviront pour la fertilisation des espaces verts dans le cadre de notre plan de végétalisation de l’arrondissement. Inversement, le service des espaces verts alimentera les composteurs en matière sèche.

Faciliter le tri dans le 7ème

Avec la redevance incitative, plus un ménage triera ses déchets, plus sa taxe sur les ordures ménagères sera allégée. Nous mettrons en place des micro-déchèteries de quartier et une collecte à domicile peu chère pour les personnes âgées ou handicapées. Nous renforcerons la lutte contre les dépôts sauvages.

Baisser la consommation d’énergie et miser sur le renouvelable

Grâce à un renforcement de la politique de rénovation des logements, de nombreux immeubles du 7ème arrondissement pourront être rénovés faisant ainsi travailler des artisans locaux et baisser la facture énergétique des ménages. Dans le même temps nous encouragerons la production d’énergie renouvelable et citoyenne avec l’expérimentation d’installation de panneaux solaires sur certaines écoles de l’arrondissement.

Une politique culturelle plus soucieuse de la diversité, de l’équilibre entre les territoires et de l’environnement

Nous soutiendrons les artistes, artisanes et artisans de l’arrondissement et les encouragerons à développer de nouveaux projets notamment dans le sud de l’arrondissement. Les anciennes usines Fagor-Brandt pourraient retrouver en partie leur fonction première de production et faire du « Made in Lyon 7 ».

Elles pourraient aussi accueillir des artistes, expositions, concerts… Nous faciliterons l’installation de résidences d’artistes. Un grand week-end de fête annuel sera organisé. Du sud au nord de l’arrondissement, les grands axes seront piétonnisés et accueilleront de manière éphémère des actions culturelles, sportives, ludiques… Le soutien à la vie associative et culturelle sera renforcé.

Une attention particulière sera apportée aux associations d’éducation populaire grâce notamment à la mise à disposition de locaux inoccupés ou sous-occupés. Le carnaval de Gerland reverra le jour en 2021.

Favoriser l’épanouissement des enfants, l’émancipation et la solidarité grâce aux arts et à la culture

Un travail d’éducation artistique et culturelle approfondi sera mené avec les écoles de l’arrondissement en temps scolaire et périscolaire. Les écoles pourront accueillir des résidences d’artistes pluri-disciplinaires sur des courtes durées.  Des interventions des acteurs associatifs sous forme d’ateliers (arts, culture, sport…) seront proposées pour enrichir l’offre périscolaire, offrant ainsi toujours plus d’alternatives aux écrans.

Les habitantes et habitants, acteurs de la politique culturelle du 7ème arrondissement

Nous proposerons aux habitantes et habitants de se réapproprier l’emblématique Fête des Lumières. Alors que la plupart des animations prennent place sur la presqu’île, nous voulons faire de cet évènement l’occasion d’une fête dans notre arrondissement avec un défilé de lumignons et la mise en lumière sobre et écologique de quelques sites de l’arrondissement (château Lamothe et contreforts de la place d’armes du parc Blandan, Halle Tony Garnier).

Les habitantes et habitants seront également invités à faire part de leur idées, envies et propositions dans le cadre des états généraux de la culture prévus dans notre programme pour la ville de Lyon.

Le 7ème, un arrondissement sportif

Nous soutiendrons la pratique du sport dans l’arrondissement, notamment en soutenant les sports de plein air et les pratiques amateurs. Nous serons attentifs à respecter l’égalité femmes-hommes dans les aménagements et les pratiques sportives.

De nouveaux aménagements urbains pour plus de tranquillité dans le 7ème

Un aménagement différent des places et des rues peut amener plus de tranquillité. Ainsi, la place Gabriel Péri pourrait être réaménagée en véritable place grâce au déplacement de l’arrêt de tramway, la piétonnisation et la végétalisation. Une réappropriation de l’espace par les habitantes et habitants favorisera la réduction des nuisances. De même l’aménagement de la voirie à la cité jardin ou à Jean Macé limitera les rodéos urbains.

Une prévention sociale et citoyenne

Différents acteurs du secteur social feront émerger des projets de développement très locaux, permettant aux citoyens de se réapproprier l’espace public et d’accompagner les jeunes dans la poursuite de leur parcours scolaire et professionnel. La connaissance et la prise en charge des mineurs isolés seront améliorées.

Une présence policière de proximité renforcée et un partenariat avec la justice

Nous demanderons à l’Etat le classement de la Guillotière en Quartier de Reconquête Républicaine afin de disposer de plus de moyens pour faire face à des situations de plus en plus sensibles et lutter contre les trafics. Des antennes de police municipale prendront place dans chaque quartier (Guillotière, Jean-Macé, Gerland) et couvriront ainsi chacune une zone moins grande, pour plus de proximité. La police municipale se coordonnera avec la police nationale afin d’assurer une présence maximale sur l’arrondissement.

Un 7ème arrondissement sûr pour toutes

Les filles et femmes qui vivent ou traversent notre arrondissement, notamment les étudiantes des écoles et universités, subissent trop souvent le harcèlement de rue et craignent pour leur sécurité. Aussi nous développerons des partenariats avec des associations représentatives des femmes dans toute leur diversité pour faire progresser la sécurité, notamment en soutenant l’organisation de marches exploratoires de femmes. Ces marches nourriront notre action pour une sécurité accrue de tous et toutes.

La prévention au quotidien

Nous soutiendrons les associations de prévention en matière de santé et faciliterons la diffusion des informations de prévention concernant les problématiques de santé publique adaptée au territoire. La mairie se fera le relais des initiatives spécifiques et des guides de santé en particulier concernant les actions de prévention sur les  addictions (alcool, drogues, écrans, jeux) et les pratiques à risques.

Un 7ème arrondissement inclusif

En lien avec l’échelon métropolitain, nous ferons de l’inclusion et de la participation des personnes en situation de handicap et âgées une dimension forte l’arrondissement. Nous mènerons un diagnostic “accessibilité universelle” et travaillerons à l’adaptation des équipements publics et privés aux différentes formes de handicap. Nous veillerons à l’inclusion des personnes en situation de handicap dans tous les projets soutenus par la mairie.

Nous accompagnerons les professionnels travaillant auprès des personnes en situation de handicap et âgées, pour améliorer leur qualité de vie au travail et ainsi les prestations apportées aux bénéficiaires dont ils ont la charge. Nous veillerons à ce que les dispositifs et services proposés soient adaptés à la réalité de la vie et des besoins des personnes, pour que la réforme inclusive se fasse sereinement et durablement.

En lien avec les Maisons de la Métropole pour les Solidarités, nous lutterons contre l’isolement des personnes dépendantes afin qu’elles ne restent pas sans solution.

Un 7e arrondissement solidaire avec les plus précaires

Nous inciterons les commerces à mettre en place les systèmes des cafés et repas suspendus en créant un « label » dédié. Nous créerons des laveries solidaires, soutiendrons les bains douches municipaux Delessert et adapterons les horaires aux besoins, et encouragerons les bagageries solidaires et les distributions alimentaires.

Un toit et un revenu décent pour chacun

Parce que le logement est un droit, nous faciliterons l’implantation des structures d’accueil de personnes sans toit dans des locaux vacants y compris dans le logement privatif, et développerons la culture de l’hospitalité. Nous expérimenterons le programme gouvernemental « Logement d’abord ». Enfin, pour lutter contre la grande précarité, nous demanderons à l’Etat, la possibilité d’expérimenter le minimum social garanti.

Un 7e arrondissement intergénérationnel

Nous renforcerons le lien entre les générations autour de projets communs comme les jardins partagés, le soutien scolaire, des cours de cuisine… Nous encouragerons le partage d’appartements, et/ou la location de chambres, qui sont efficaces pour lutter contre l’isolement des personnes âgées et faciliter le logement des étudiants.

Faire des diversités linguistiques et culturelles du 7ème arrondissement une richesse

Nous assurerons un accueil multilingue en mairie au moins une fois par semaine. Toutes les cultures auront leur place dans les initiatives culturelles et associatives de l’arrondissement.

La participation de tous et toutes à la vie publique du 7ème

Un budget participatif pour les projets d’arrondissement : en lien avec la Mairie Centrale, nous proposerons aux habitantes et habitants de l’arrondissement de participer aux choix budgétaires. Ils pourront proposer des projets qui leur ressemblent et décider lesquels seront financés.

Une démocratie transparente : nous rendrons publique l’assiduité des conseillers municipaux du 7ème arrondissement et des conseillers d’arrondissement aux séances plénières. Nous partagerons les documents communicables les plus importants en ligne.

La co-construction avec les habitantes et habitants : chaque nouveau projet d’aménagement fera l’objet d’une concertation en lien, notamment, avec les conseils de quartiers, usagers, riverains, associations. Ce sera par exemple le cas du projet de la nouvelle école Croix Barret. Les réunions publiques de début de soirée, qui ne permettent pas à tous et toutes de participer, ne seront pas l’unique mode de concertation. Nous proposerons des modes de concertations présentiels et numériques pour que chacun et chacune puisse exprimer son avis.   

Des espaces gérés en commun : nous soutiendrons la création de “tiers lieux” (Fab Lab, espaces de co-working, etc.).

Un conseil d’arrondissement des enfants sera expérimenté pour se mettre à leur hauteur et les former à la vie citoyenne.

Un écrivain public au sein de la mairie facilitera les démarches administratives.

Des équipements publics et de proximité répondant aux besoins des habitants

Construire de nouveaux équipements pour accompagner la croissance de la population : face au dynamisme démographique de notre arrondissement, nous relèverons le défi de l’équipement autour des axes prioritaires suivants :

  • les équipements sportifs : construction d’un nouveau gymnase dans le quartier Pré Gaudry
  • l’accueil petite enfance : ouverture de nouvelles places en crèches et mise en place d’un relais d’assistantes maternelles
  • l’école primaire : de nouveaux établissements scolaires verront le jour
  • autonomie des personnes âgées : des structures et services nécessaires pour accompagner l’autonomie et la vie à domicile des aînés

Rénover les équipements publics existants : nous déploierons un plan de rénovation pour les adapter au défi climatique notamment par une meilleure isolation thermique et la végétalisation. De même, nous veillerons à l’amélioration de la qualité de l’air intérieur par un diagnostic spécifique réalisé avec des experts et les personnes directement concernées.

Faciliter l’accès au logement dans le 7ème

La mutation du sud de l’arrondissement doit nous permettre d’activer le levier de l’habitat pour des quartiers de mixité sociale et de bon voisinage, et de stimuler l’emploi local dans les filières du bâtiment.

Nous encadrerons mieux les loyers et favoriserons la construction de logements pour rééquilibrer le marché. Nous développerons le logement social accessible aux revenus modestes notamment sur le nord de l’arrondissement, aux étudiants, aux jeunes et aux classes moyennes. Nous réhabiliterons les logements insalubres pour des conditions de vie saines et une facture énergétique en baisse.

Nous soutiendrons l’habitat coopératif et participatif pour favoriser la sociabilité et réduire les coûts. Nous construirons des bâtiments beaux et durables en matériaux locaux (bois, pisé). Nous collaborerons avec les agglomérations autour de Lyon pour assurer des emplois hors métropole et y limiter la sur-densification.

Faciliter l’accès à l’emploi dans le 7ème

Notre arrondissement ne doit pas être un arrondissement dortoir mais un lieu dynamique où l’activité économique trouve toute sa place.

  • Nous proposerons des locaux à prix modérés pour les artisans et les commerçants indépendants de proximité qui s’installent et qui développent leurs activités. Nous conforterons des linéaires d’activités, nous organiserons des conditions de livraison adaptées et nous contribuerons aux animations collectives.
  • Nous demanderons un moratoire sur la vente et l’utilisation du foncier public pour privilégier l’installation d’activités cohérentes avec les besoins de l’arrondissement.
  • Dans les usines Fagor-Brandt, lieu industriel emblématique, nous créerons une cité de l’artisanat et du « Made in Lyon 7 » et accompagnerons les jeunes et les demandeurs d’emploi qui veulent tester une nouvelle activité.
  • La création d’une Entreprise à But d’Emploi : dans le cadre du dispositif Territoires Zéro Chômeur de Longue Durée, nous créerons une Entreprise à But d’Emploi dans le 7ème arrondissement afin de permettre aux chômeurs de longue durée de retrouver une activité dans un secteur non concurrentiel.
  • Nous faciliterons la mise en relation des besoins des entreprises et des demandeurs d’emploi ou d stages, notamment en organisant une bourse aux stages de 3ème réunissant les employeurs volontaires de l’arrondissement, et en accompagnant les jeunes de l’arrondissement dans leur orientation professionnelle avec les associations et organisations locales engagées sur ce sujet.

l’équipe du 7ème arrondissement

Fanny Dubot

C’est à 18 ans, à l’occasion de la candidature de Dominique Voynet à l’élection présidentielle de 2007 que Fanny Dubot s’engage chez les verts. Elle sera secrétaire nationale des « Jeunes Verts » entre 2011 et 2012.

Diplomée de l’IEP de Lyon, elle effectue depuis des missions dans la concertation publique et la communication politique. Parfaitement au fait de la politique locale lyonnaise, elle a spécifiquement coordonné le projet sur l’égalité femmes-hommes de “Changer Lyon”.

Secrétaire d’EELV Lyon entre 2013 et 2014, elle a représenté à deux reprises l’écologie sur la 3ème circonscription du Rhône lors des législatives de 2012 puis celles de 2017.

Habitante de la Guillotière, elle s’engage à 30 ans pour le 7ème arrondissement à l’occasion des municipales de 2020.

l’actualité du 7ème arrondissement

Partagez ces informations avec vos relations :