Objectif 12 : Investir dans la jeunesse pour préparer l’avenir

Demain commence aujourd’hui. Pour faire naitre et advenir les citoyen·ne·s éco responsables de demain, nous voulons garantir l’accès à des conditions éducatives satisfaisantes pour tous les enfants de la Métropole, sans discrimination. En investissant dans la jeunesse, nous faisons le pari d’une Métropole qui permettre à chacune et chacun de trouver une place qui lui convienne.

Universités

Création d’un RSA jeune

La précarité touche de plus en plus de jeunes, la moitié des bénéficiaires des restos du cœur en France (51 %) a moins de 26 ans ! Les jeunes de 18 à 25 ans n’ont droit à aucune aide sociale, sauf circonstances exceptionnelles. Nous mettrons en place un RSA jeune, en fonction des revenus du foyer fiscal et en fonction du salaire en temps réel. Les bénéficiaires seront accompagnés dans leur formation et leur recherche d’emploi, afin de leur garantir des conditions de vie digne.

Renforcement de l’aide sociale dans tous les campus de Lyon

Afin d’accompagner les jeunes dans leurs démarches, trouver des solutions d’urgence, informer et faire de la prévention et ne plus laisser des étudiant·e·s livré·e·s à eux-mêmes.

Mise en place d’épiceries solidaires sur tous les campus

Actuellement, l’association Agoraé gère deux épiceries solidaires sur le territoire métropolitain (à Bron, elle peut par exemple aider une vingtaine d’étudiant·e·s de l’Université Lyon 2). Nous soutiendrons cette association afin qu’elle puisse subvenir à toutes celles et tous ceux qui en ont besoin. Nous augmenterons la part bio et local des produits distribués.

Objectif 500 jeunes volontaires en service civique par an pour une Métropole engagée et plus proche des habitant·e·s

Nous encouragerons les services civiques permettant aux jeunes de s’épanouir, de réaliser des missions d’intérêt général tout en créant la cohésion sociale de demain.

Collèges

Conception d’un plan collège pour anticiper et couvrir les besoins

Ouverture de 5 collèges au moins d’ici à 2026 ; privilégier des collèges d’une taille de 600 élèves maximum pour favoriser la vie scolaire et la qualité de l’accueil et des études ; assurer des sanitaires de qualité.

Objectif 100% bio dans la restauration collective des collèges et 50% de nos produits seront d’origine locale

Nous proposerons des alternatives quotidiennes de qualité et équilibrées végétariennes, sans surcoût pour les familles à la hauteur de la capitale de la gastronomie, deux repas seront exclusivement végétariens par semaine. Ces mesures sont indispensables, sachant qu’un peu plus de 14% des émissions de gaz à effet de serre proviennent de l’élevage, dont presque 10% du secteur bovin (selon l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture).

Création de l’aide à l’intégration scolaire (AIS)

Cette aide sera à destination des collégiens de familles relevant des minimas sociaux en complément des fonds sociaux des collèges pour permette de faire face aux dépenses de fournitures, de restauration scolaire et de centres de loisirs.

Protection de l’enfance

Renforcement de la prévention et la protection de l’enfance notamment en créant des places dans les internats éducatifs

Il s’agit d’une mesure de prévention permettant de travailler la parentalité, d’aborder avec le jeune la question de son avenir et encourager la mixité sociale.

Renforcement des équipes d’éducateurs de rue dans les communes ou quartiers où des jeunes ont besoin d’un accompagnement et d’un suivi

Ces équipes les accompagneront pour leur permettre de construire leur projet de vie, de s’orienter, de s’engager dans des activités associatives ou autres…

Garantir l’hébergement et le suivi des mineurs non accompagné·e·s et jeunes en attente d’une décision

Nous agirons auprès de l’Académie pour la scolarisation des jeunes, et la poursuite des études adaptées à leurs capacités et à leurs souhaits d’orientation. Nous proposerons également des contrats éducatifs, alliant aide financière et accompagnement éducatif.  

Un accès plus juste aux activités pour les jeunes

Cette mesure vise à encourager la réussite scolaire, l’accès au marché du travail, et l’épanouissement personnel. Cela passe par des projets construits avec les jeunes et par la coopération avec la ville et la région pour l’offre jeunesse

Consolidation des contrats jeunes majeurs pour les jeunes suivis par l’Aide Sociale à l’Enfance (ASE) afin qu’ils et elles élaborent leur projet de formation, d’emploi, d’accès à un logement, etc.

D’après le 24ème rapport de la fondation Abbé Pierre de février 2019, les anciens enfants de l’ASE sont surreprésentés parmi les SDF (25 % des SDF ont été placés dans leur enfance). Nous soutiendrons les associations du social qui œuvrent pour plus de solidarité.

Formation des assistant·e·s maternel·le·s aux gestes éco-responsables et aux enjeux de santé

Cette formation les sensibilisera notamment sur les dangers de la surexposition aux écrans des tous petits ou les impacts des perturbateurs endocriniens sur le développement des enfants.

Création de l’observatoire métropolitain de la protection de l’enfance

Celui-ci guidera la décision publique au plus proche du vécu des enfants suivis par l’Aide Sociale à l’Enfance.

Partagez ces informations avec vos relations :