Objectif 2 : Améliorer nos villes pour améliorer nos vies

La Métropole responsable et du bien vivre que nous voulons c’est aussi une Métropole qui ralentit son rythme d’accroissement et développe des coopérations avec les territoires voisins. Nous repenserons l’urbanisme de la Métropole pour réduire les inégalités territoriales, lutter contre la spéculation financière et pour rénover nos bâtiments.

Vers la coopération entre les territoires

La compétition divise nos territoires et accentue les inégalités territoriales. Création d’une logique de coopération avec les territoires voisins pour réguler la densification, lutter contre l’étalement urbain et ralentir la croissance démographique de la Métropole.

Mise en place d’une politique ambitieuse de rénovation thermique des bâtiments
  • Par l’amplification du dispositif ECORENOV. L’actuel programme de subventions pour la rénovation énergétique de l’habitat a permis l’éco-rénovation de près de 12 000 logements en 4 ans tout en créant de l’emploi non délocalisable pour nos artisans locaux. Au total environ 40 000 personnes ont pu réduire leur facture énergétique et réduire jusqu’à 60% leur consommation énergétique ! Nous financerons dans le mandat prochain la rénovation de 10 000 logements par an, dont près de la moitié dans le parc social, en incitant à l’utilisation des matériaux biosourcés et recyclés.
  • En luttant contre la précarité énergétique par une intervention ciblée des ménages et logements concernés.
  • En éradiquant le chauffage au fuel, très polluant et émetteur de gaz à effet de serre, qui concerne encore plus de 30 000 logements dans la Métropole.  
  • En renforçant la prime air bois afin d’accélérer le remplacement des cheminées anciennes générations à foyer ouvert ou vieux poêles à bois. Nous recenserons les foyers concernés et proposerons une prime à la transition de 1000€. En effet, les appareils domestiques non performants représentent 80 % des émissions de particules fines dans les secteurs résidentiels et participent fortement à la pollution de l’air.
  • Par la rénovation thermique des collèges et des bâtiments tertiaires de la Métropole.
  • Accompagnement des entreprises pour isoler les bureaux tertiaires.
Sanctuarisation des espaces agricoles et naturels

Sanctuarisation de manière irréversible des espaces agricoles existants pour préserver nos terres arables, grâce aux outils d’urbanisme (Protection des Espaces Naturels et Agricoles Périurbain, Plan Local d’Urbanisme et de l’Habitat, Zone Agricole Protégée). Acquisition de nouvelles terres, en lien avec la SAFER (Société d’aménagement foncier et d’établissement rural), la Chambre d’agriculture et Terre de Liens afin de renforcer globalement la résilience alimentaire de la Métropole et de palier plus spécifiquement aux difficultés que rencontrent les jeunes paysans qui souhaitent s’installer.

Création de véritables quartiers durables

Création de quartiers sans voitures, à énergie positive, îlots de fraîcheur, végétalisation forte, accessibilité en transports collectifs et modes actifs, favorisant la biodiversité…

Refus de l’implantation de nouvelles grandes surfaces commerciales

Ainsi que l’extension des surfaces existantes au détriment de nos commerçants indépendants.

Partagez ces informations avec vos relations :